Maîtriser une campagne, partie 2

Nous avons commencé dans un article précédent à parler du jeu en campagne et de son intérêt. Ici, nous allons continuer à travailler sur la trame de fond et les différents éléments qui sont à la base de celle-ci, c’est à dire les protagonistes et les lieux… en gros, tous les éléments de décors.

Les personnages et leurs motivations

C’est donc, le moment de déterminer qui seront les personnages non-joueurs principaux de la campagne : les alliés, les personnages récurrents, le grand méchant et sa clique… par contre, à ce stade, je n’ai pas besoin de caractéristiques techniques détaillées, une indication sur la puissance relative du personnage et l’étendue de ses pouvoirs sera suffisante (dans D&D par exemple, la classe et le niveau).

Par contre, il va falloir être un peu plus loquace sur le reste :

  • Quel est l’historique de ce personnage ? sans entrer dans les détails genre « il est né un mardi soir, c’était une nuit de pleine lune », il va falloir s’étendre un peu sur qui il est et comment il est arrivé là.
  • Quelques détails sur son apparence physique et son caractère ? définir à quoi ressemble ce personnage à ce stade n’est pas indispensable, mais prévoyez de pouvoir compléter ces informations tôt ou tard.
  • Quelless sont ses motivations ? qu’est-ce qui motive ses actes ? est-il un allié des personnages ? un ennemi ? on revient donc un peu sur l’historique du personnage, mais là en exposant clairement les motivations qui le poussent à agir.

Sarumane est l’un des cinq Istari venus protéger Arda contre Sauron. Il a été corrompu par le pouvoir et pense qu’il est le seul capable de diriger la Terre du Milieu en apportant un nouvel ordre au monde où les peuples libres seraient sous son joug. Il est très sûr de lui, persuadé que ni Sauron, ni Gandalf ne pourront se mettre sur son chemin, il ne lui manque que l’anneau unique pour mettre son plan à exécution.

Il est possible que certains groupes de PNJ aient une importance, mais que ces PNJ eux-mêmes ne le soient pas suffisamment individuellement. Dans ce cas, traitez ce groupe comme un personnage à part entière. Par exemple, chez les Nazgûls, le Roi-Sorcier est un PNJ suffisamment important pour avoir sa propre description ici, les huit autres peuvent être considérés comme un groupe.

Pour chaque PNJ prévu, pensez aussi à créer un dossier dans lequel vous pourrez ranger des illustrations de celui-ci, des fragments d’informations, des informations techniques détaillées, voire une fiche de personnage complète… Maintenant que vous avez une liste de PNJ, il ne reste plus qu’à les mettre ensemble ! Et oui, nous allons maintenant travailler sur les relations entre les PJ, PNJ ou tout autre clan, entité, groupe, …

Les relations entre les personnages

On dit toujours qu’un bon diagramme vaut mieux qu’un long discours… je vous propose donc de lâcher un peu votre clavier quelques minutes et de prendre en main un crayon, une feuille A4 à l’horizontale et c’est parti… pour ceux qui ont un peu l’habitude, avec un logiciel de schématisation, ça marche aussi très bien, je vous conseille par exemple le service en ligne draw.io, un must pour le tracé de diagrammes… c’est avec lui que j’ai réalisé ceux qui suivent…

Donc, pour représenter les relations entre un deux personnages, plus simple et de les schématiser. Pour cela, placez les deux personnages, liez-les par une flèche « qui agit sur qui ? » et coloriez là en rouge pour une relation conflictuelle, en vert pour une relation amicale et en noir pour tout le reste. C’est ce que j’appelle le graphe des relations.

Sam, Frodon, Gollum et un poisson
Sam, Frodon, Gollum et un poisson… réalisé avec Draw.io

Donc, ici, Sam et Frodon sont amis, Frodon est ami avec Gollum, mais Gollum tuerait bien quand même Frodon, même s’il se montre assez sympa avec lui… Sam et Gollum sont sur la même longueur d’onde : ni l’un, ni l’autre ne se tolèrent… quant au poisson… ben, Gollum, il mange du poisson !

Sur les liens, vous pouvez ajouter du texte précisant la relation entre les deux personnages… ou l’action que l’un tente sur l’autre. Voici le même graphe, mais complété avec les désignations des relations…

Sam, Frodon, Gollum...
Sam, Frodon, Gollum… et ses intentions plus claires sur le poisson… réalisé avec Draw.io

Voici par exemple, la version appliquée au Seigneur des Anneaux, certes, largement simplifiée et en partant du postulat que les joueurs incarnent les membres de la communauté de l’anneau avec un Frodon PNJ.

Et avec tout le monde ?
Et avec tout le monde ?

Faire évoluer les relations entre les personnages

Bien entendu, le graphe des relations tracé au début de la campagne ne sera plus le même que celui tracé pendant la campagne ou à la fin. Il va évoluer, il faudra donc actualiser les informations présentées aussi, en faisant apparaître les personnages disparus, les évolutions dans les relations, dans les motivations… mais gardez toujours un historique des versions précédentes… ça peut vous être utile un jour !

Les lieux

Il n’y a que peu de chances que vous ne puissiez pas imaginer dans quels lieux se déroulera votre campagne. Même si vous laissez toute liberté et toute latitude à vos joueurs, certains lieux seront incontournables dans le récit.

Ce sont ces lieux qui vont devoir être listés dans notre trame. Ils peuvent être très vastes, comme un pays, ou une région, voire, très précis comme une demeure ou une tour que les personnages visiteront probablement.

Comme pour nos protagonistes, il n’est pas utile pour l’heure d’avoir un descriptif ultra-détaillé de tout. Prévoyez quand même aussi un dossier par lieu intéressant dans lequel vous pourrez déposer toutes les informations utiles : plans, images, descriptions, battlemaps à l’échelle de figurines… en gros, n’importe quel élément qui peut avoir une utilité lorsque les personnages seront dans ce lieu, que ce soit pour le décrire, pour faire jouer une rencontre ou un combat dedans, pour l’explorer, pour y broder une histoire…

A nouveau, il va falloir être loquace sur quelques éléments pour l’instant :

  • Quel est ce lieu ? bon, s’il est présent dans cette liste, c’est que ce n’est pas la sempiternelle taverne de bouseux dans laquelle les personnages vont rencontrer un mystérieux vieux qui va leur donner des informations sur le Graal… Trouvez un nom significatif.
  • Où se trouve se lieu, quel est sa localisation exacte ? Il faut dès à présent déterminer où se trouve ce lieu. Le positionner sur une carte, déterminer les lieux à proximité, comment peut-on s’y rendre ? Combien de temps faudra-t-il ?
  • Quel est l’importance de ce lieu dans la campagne ? Est-ce la demeure d’un protagoniste important ? Est-ce l’ancien temple où se trouve le mystérieux pendentif qui sert de clés pour entrer dans la tour qui enferme le fabuleux trésor que les personnages cherchent ? Si vous vous posez des questions ici et que vous ne pouvez pas répondre, c’est sans doute que ce lieu n’est pas si important que ça dans la campagne.
  • Quel rencontre les personnages pourront-ils y faire ? Est-ce qu’un personnage important est là ? Quels informations pourrait-il apporter ? Si c’est un lieu abandonné, y a-t-il un gardien ?
  • Quels éléments de l’intrigue pourront-ils découvrir ici ? Si c’est un lieu important que les personnages visiteront durant la campagne, il y a sans doute ici une information importante ou un événement majeur pourrait s’y dérouler… c’est maintenant qu’il faut le déterminer.

Dans le cas de notre campagne Seigneur des Anneaux, nous pourrions trouver dans ce tableau les mines de la Moria.

Les mines de la Moria sont abandonnées depuis très longtemps et sont maintenant occupées par des gobelins. Tout au fond de la montagne repose le dernier Balrog, le fléau de Dùrin, prêt à affronter tout aventurier trop téméraire pour s’aventurer dans les entrailles des mines.

Evénements importants : c’est le seul moyen de franchir les montagnes à cause du temps… pour l’instant, la présence de Gandalf a beaucoup aidé les personnages-joueurs, il va affronter le Balrog et disparaître pour laisser la vie sauve aux personnages-joueurs et à Frodon.

Hop, et avec ça, je stocke quelques photos de la mines tirées du film, des images de gobelins, du Balrog, … du pont sur lequel Gandalf va affronter la terrible créature, des plans, des tas de plans des mines… pour avoir une idée de comment les salles peuvent se succéder, et éventuellement quelques battlemaps prêtes à l’emploi pour pousser de la figurine contre les joueurs.

La prochaine fois

Nous continuerons sur la trame de la campagne, la chronologie des événements, comment gérer les actions des personnages sur cette chronologie… bref, nous rentrerons un peu plus dans le déroulement de cette campagne que dans les éléments de décors qui la constituent.


Partie 1 – Partie 2 – Partie 3Partie 4Partie 5


Crédit photographique : Adam Purves (S3ISOR)  LEGO Mines of Moria (9473) MOC/MOD – Flickr – CC By-NC-SA

Laurent Gärtner

Rôliste depuis plus de 25 ans, j'ai découvert le jeu de rôle à l'époque où L'Œil Noir se vendait en librairie, où Casus Belli publiait SimulacreS et Laelith et où les figurines Ral Partha se vendaient à 10f. Depuis, je suis maître sur de très nombreux jeux, aussi bien du classique comme RoleMaster, L'Appel de Cthulhu ou Donjons & Dragons 3.5, ou sur des jeux un peu plus confidentiels comme Cobra, Feng Shui...

Les derniers articles par Laurent Gärtner (tout voir)

5 Pingbacks/Trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :