Gérer une bataille

Gérer une bataille au cours d’une partie de jeu de rôles n’est pas une chose évidente car deux solutions s’offrent à nous : soit faire jouer cette bataille comme un événement du scénario, soit la faire réellement ressortir en utilisant un système complet de bataille. Dans les deux cas, de nombreux points peuvent poser problèmes et de nombreuses questions vont se soulever : quel est la place d’un personnage dans une bataille ? Est-ce que les décisions des personnages vont avoir un réel impact sur le déroulement de la bataille ?

Deux optiques de jeu

Alors, wargame ou jeu de rôles ? A cette question vous êtes le seul à avoir la réponse, selon vos goûts et ceux de vos joueurs. Si vous êtes passionnés par les wargames, autant sortir les plateaux hexagonaux et les pions.

Par contre, si vous n’avez jamais joué à ce genre de jeu, gérer la bataille avec le système du jeu de rôles auquel vous êtes habitué sera sans doute plus simple pour vous. Dans les chapitres suivants, vous allez trouver quelques conseils pour pouvoir faire votre choix.

Inclure du jeu de guerre dans le jeu de rôles

Niveau wargame, on trouve autant de diversité que dans les jeux de rôles. Depuis les jeux de guerre avec figurines aux plus classiques poins et plateaux couverts d’hexagones, nous allons voir comment faire le choix.

Warhammer Battle, Confrontation… ?

Le problème si vous comptez utiliser un jeu de guerre avec figurine sera sans doute la conversion des unités de votre jeu de rôles vers le système du jeu de guerre retenu.

  • Adaptez les caractéristiques des unités existantes pour ce jeu. Par exemple, les elfes de Demonworld disposent d’unités d’élites qui ne correspondent pas forcément avec votre monde de jeu. Retouchez donc les caractéristiques, les noms des unités, les facultés. Aucune règles n’existent, essayez d’être au plus juste par rapport à vos besoins.
  • Bannissez les unités trop particulières… Même si un camp dans le jeu choisi utilise généralement telle ou telle machine de guerre ou arme, si elle n’a rien à faire dans votre monde, bannissez là… Personne n’a jamais entendu parlé de la cloche des Skaven de Warhammer Battle dans le monde de Warcraft !
  • Adaptez les héros des unités pour qu’ils ressemble au mieux à vos personnages joueurs et non-joueurs. Une rencontre entre deux personnages de ce type sera largement plus sympa si vous utilisez à ce moment les règles de Donjons & Dragons, alors que lors d’une rencontre avec une unité standard vous n’aurez besoin que des caractéristiques du jeu de guerre.
  • Oubliez toute règle de création d’armée ! Composez les armées comme vous le souhaitez, éventuellement utilisez les règles de création d’armée pour vérifier si le combat sera équilibré, voir s’il correspond au rapport de puissance prévu.

Un dernier conseil : ne cédez jamais à vos joueurs ! Si ce sont des adeptes de Warhammer ou de Confrontation et qu’ils vous proposent de faire la bataille de votre scénario avec leur jeu préféré ne tombez pas dans le panneau… En clair, si vous n’êtes pas un expert de l’un de ces jeux, passez votre chemin ou vous risquez de prendre une sacrée dérouillé. En tant que MJ, vous devez pouvoir conserver la situation en main à tout moment pour remettre la bataille dans le chemin de votre campagne.

Les wargames classiques

Ces jeux sont sans doute l’alternative la plus sûre pour simuler une bataille. Si vous avez besoin d’une unité supplémentaire, il suffit de créer un nouveau pion, de même pour le plateau, deux coups de scanner ou de photocopieuse et vous pourrez faire ressembler le plateau originel à votre champ de bataille. Autre détail important, l’échelle ! De tous les jeux de guerres, les wargames les plus classiques sont les seuls à permettre de simuler des batailles d’une taille impressionnante ! Si vous voulez vous la jouer apocalyptique avec des armées de plus de 10.000 hommes, ici, rien ne vous en empêche… mis à part le temps.

Et oui, la durée d’une partie de wargame peut être très longue ! Et allonger d’autant votre scénario. Donc pensez à faire des breaks, par exemple, alors que le champ de bataille devient plus calme, les personnages joueurs sont envoyés en reconnaissance, et vous repasser sur une phase jeu de rôles avant de reprendre les combats.

Dernier détail, il n’existe que très peu de wargames fantastiques. Ave Tenebrae est sans doute le meilleur pour s’accorder avec Donjons & Dragons (surtout avec l’extension Fief et Empire), vous y retrouverez tout ce qui est nécessaire aux univers médiévaux fantastiques : magie, créatures fantastiques… Normal, ce jeu se déroule dans le monde des Chroniques de la Lune Noire. Il est malheureusement introuvable depuis longtemps…

Gérer une bataille en jeu de rôles

La solution la plus simple reste de gérer cette bataille comme tout autre situation, avec les règles du jeu de rôles utilisé, voir, en y ajoutant quelques ajustements.

Batailles improvisées

Dans ce cas, vous serez en tant que MJ le seul et unique maître à bord. La bataille se déroulera tout comme n’importe quel autre scène de votre aventure et les personnages pourront y prendre part. Pour cela, définissez les forces en présences et laissez cours à l’imagination de vos joueurs, et surtout soyez à l’écoute des stratégies qu’ils comptent mettre en place car ce sera à vous de prévoir les conséquences sur le reste de la bataille. Bref, il n’y a aucune règle particulière et tout reposera principalement sur votre faculté à imaginer les conséquences des choix stratégiques des joueurs.

Batailles scénarisées

Vous aurez à prévoir tout le déroulement dans la bataille et par conséquent les actes des personnages joueurs n’auront que très peu d’influence sur le tout. Ceci s’applique très bien pour des aventures de bas niveau où les personnages seront des soldats d’une armée. Dans ce cas, prévoyez une succession d’événements auxquels les personnages prendront part. Quant à l’issue de la bataille, vous la définirez selon vos besoins lorsque vous préparerez votre aventure.

Bataille aléatoire

Nous sommes sans doute en présence du système le plus simple pour gérer une bataille. Vos personnages n’auront pas besoin d’être ensemble, et ils pourront vivre différents événements où qu’ils soient dans la bataille. Prévoyez plusieurs événements, plusieurs rencontres possibles, voir des actions très particulières telle que des actions héroïques, et regrouper tout ceci dans des tables. D’un jet de dés vous pourrez proposer au joueur concerne une situation de bataille, et ainsi, ils pourront vivre la bataille comme une succession d’événements et d’actions. Il est possible de retrouver ce genre de système dans Legende des Cinq Anneaux ou encore Septième Mer.

Le mot de la fin

Pour finir, n’oubliez pas qu’avant tout votre partie reste et restera une partie de jeux de rôles, en aucun cas vos joueurs ne doivent ressentir l’impression de ne pas avoir le contrôle sur les événements de la bataille avec leurs personnages, ni même perdre de vue la présence des personnages (auquel cas la partie ne sera plus qu’une partie de wargame). A vous de choisir et de faire le bon choix selon vos joueurs et le jeu.

 


Illustration : Plateau du jeu de guerre Advanced Squad Leader © 1985 Avalon Hill

Laurent Gärtner

Rôliste depuis plus de 25 ans, j'ai découvert le jeu de rôle à l'époque où L'Œil Noir se vendait en librairie, où Casus Belli publiait SimulacreS et Laelith et où les figurines Ral Partha se vendaient à 10f. Depuis, je suis maître sur de très nombreux jeux, aussi bien du classique comme RoleMaster, L'Appel de Cthulhu ou Donjons & Dragons 3.5, ou sur des jeux un peu plus confidentiels comme Cobra, Feng Shui...

4 Pingbacks/Trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :