Jeux de rôle et impression 3D

L’impression 3D commence petit à petit à se démocratiser… Comme il y a quelques années, l’impression couleur et la numérisation à domicile a révolutionné le jeu de rôle, il est possible que l’impression 3D apporte le même renouveau sur toutes les activités ludiques, y compris le jeu de rôle.

Quand le PDF et Internet révolutionnent le JDRA

Il y a une petite quinzaine d’année, Internet et les outils de publications modernes ont permis de professionnaliser le jeu de rôle amateur qui s’appuyait grandement sur de la mise en page simple, limite à la machine à écrire, et à des photocopies reliées façon rapport de stage à la spirale. La progression du matériel à disposition des créateurs de jeux amateurs a permis de monter en qualité et de diffuser plus facilement leurs créations au maximum de monde et plus simplement aux copains proches.

De même, la qualité de rendu des imprimantes jet d’encre n’a fait que progresser et des imprimantes lasers couleurs sont même désormais à des tarifs abordables pour permettre à un particulier d’en acquérir une. Le rendu d’un document imprimé à la maison avoisine la qualité d’impression d’un professionnel. Reste un bémol… l’impossibilité d’imprimer sur de grands formats… ou en 3D… enfin, jusqu’à présent…

L’impression 3D

L’impression 3D se démocratise elle aussi, des imprimantes entrée de gamme se trouvent vers 400€, et pour ce prix, nous ne sommes plus sur un ensemble de pièces à monter soit même, mais bel et bien sur un produit fini grand public.

L'imprimante 3D Da Vinci 1.0 Junior de XYZ Printing
L’imprimante 3D Da Vinci 1.0 Junior de XYZ Printing.

 

De nos jours, une petite recherche dans les banques de modèles 3D permet de disposer de n’importe quel objet modélisé en STL, un format un peu ancien de modèle 3D principalement utilisé dans la conception par addition de matière. Le STL devient petit à petit le PDF de l’impression 3D, même Windows 10 intègre un logiciel permettant d’afficher, de manipuler et d’imprimer ce genre de fichier : 3D Builder. Ce format était à l’origine destiné à l’échange de modèle sur des machines de stéréolithographie, d’où le STL.

Qui n’a jamais rêvé d’avoir une figurine à l’effigie de son personnage ?

Où trouver des modèles ?

Il existe un grand nombre de bibliothèques en ligne de modèle 3D prêts à l’emploi, proposant différents formats pouvant être convertis en STL. Pour manipuler et convertir des modèles 3D, vous pouvez utiliser le logiciel de votre imprimante ou le logiciel libre Blender. Ce dernier à l’énorme avantage de connaître presque tous les formats de modèles 3D (OBJ, 3DS, …) et de pouvoir les convertir dans d’autres formats, dont le STL.

Voici quelques liens intéressants pour trouver des modèles utilisables pour le jeu de rôles (cette liste pourra être complétée par la suite) :

  • TFM3D : une banque de modèles 3D gratuits prêt à utiliser
  • Miguel Zavala a modélisé l’ensemble des créature du Monster Manual de Donjons & Dragons, l’annonce et la présentation se trouve sur 3D Print, et sa banque de modèle sur Shapeways (après enregistrement, vous pouvez télécharger les modèles)
  • Hero Forge propose la personnalisation et l’impression de figurines à la demande… par contre, c’est un peu cher (25$ pour une figurine en plastique… et 99$ pour une figurine en bronze !)

Crédit photographiques : By Jonathan Juursema – Own work, CC BY-SA 3.0

Laurent Gärtner

Rôliste depuis plus de 25 ans, j'ai découvert le jeu de rôle à l'époque où L'Œil Noir se vendait en librairie, où Casus Belli publiait SimulacreS et Laelith et où les figurines Ral Partha se vendaient à 10f.

Les derniers articles par Laurent Gärtner (tout voir)

%d blogueurs aiment cette page :